Étudiants


» Étudiante en Master 1 de Psychologie Clinique à Paris VII, j’ai fait appel à Mme Lamotte pour la préparation de la soutenance de mon mémoire. Nous avons travaillé ensemble la présentation du mémoire, l’importance des mots à employer, la structure de l’exposé, pour pouvoir aller à l’essentiel pendant le temps restreint qui m’était accordé. Nous avons aussi préparé la façon de se positionner face aux éventuelles questions ou interventions du Jury. Le coaching m’a grandement aidée à synthétiser et structurer ce que je devais dire, et à savoir comment réagir dans un contexte académique. Cela m’a donné une vision claire de ce qui était attendu, et m’a aussi permis de me positionner en restant moi-même le jour de ma soutenance, très sereine, et limpide dans mes propos. Le jury m’a félicité de mon travail écrit et m’a dit avoir été impressionné par ma soutenance. J’ai eu la note de 19 sur 20.
P.L., Préparation de soutenance, Paris VII

» En tant qu’étudiante n’ayant pas encore l’expérience du monde professionnel, le coaching a été une aide importante pour la préparation de mes entretiens de stage. Il n’est pas toujours évident de parler de son parcours, il y a la peur de ne pas assez en dire, d’en dire trop, de le dire mal… les débuts sont cafouilleux. En repérant la structure sous jacente à mes propos, le coaching m’a permis de synthétiser mon parcours, de réfléchir sur la cohérence de celui-ci, et surtout de pouvoir l’argumenter et la démontrer le jour de l’entretien. La confiance qui en a résulté m’a permis d’obtenir le stage de mon souhait !
P.L., Recherche de stage Master II, Paris III

» Cette année, je me rends compte que mon travail en coaching, et la réflexion sur mon fonctionnement et mon type psychologique m’ont fait grandir. Je ressens vraiment l’évolution sur qui je suis et sur ma façon de fonctionner, quand je regarde un an en arrière. Je me rends compte de tout ce que cela m’a apporté comme connaissances sur mon fonctionnement, autant seul qu’en groupe, avec mes amis ou avec les personnes avec qui j’ai pu collaborer dans un cadre professionnel.

A.B., Transition vers la vie professionnelle, Univ. de Nîmes


» Dans le cadre d’un bilan de compétences, les séances de coaching m’ont permis de soulever des questionnements quant à mes projets et ma façon de les mener. J’ai pu comprendre, grâce à la détermination de mon type psychologique, les éléments sur lesquels m’appuyer et ceux sur lesquels travailler pour envisager ma future vie professionnelle.
De plus, en tant qu’étudiante avec peu d’expériences professionnelles, le travail a fait ressortir ce qui sur chaque activité enrichissait mon expérience, et ce sur quoi m’appuyer pour envisager ma vie professionnelle.
Ces entretiens m’ont permis de conforter mon envie de préparer mes concours, mais également d’envisager d’autres débouchés. Tout cela est venu appuyer mon choix de filière et m’a nettement confortée dans mes projets.

M.J.,  Construction du projet professionnel, Univ. de Tours


» En tant qu’Étudiante, j’ai été grandement aidée par la connaissance que vous avez du milieu universitaire quant aux attentes et aux exigences des enseignants.
Je n’avais pas d’idée claire sur la manière dont je devais m’y prendre pour rédiger mon mémoire, mais les conseils que vous m’avez donnés m’ont beaucoup apporté. J’ai d’ailleurs été très surprise d’entendre ma directrice de mémoire me dire les mêmes choses que vous lorsqu’elle a enfin fini par clarifier ses attentes, à quelques jours de la date limite…
Cela m’a confortée dans l’idée qu’un coach peut potentiellement s’avérer très utile pour beaucoup d’entre nous, car l’université ne nous offre pas forcément le cadre et les outils méthodologiques nécessaires, partant du principe qu’ils ont été acquis antérieurement, ce qui est en réalité rarement le cas…
Le fait d’avoir les idées claires quant aux normes et à la forme académique attendues, m’a donné la confiance nécessaire pour me lancer. J’ai finalement brillamment réussi, avec une note finale de 17/20. Il est étonnant de constater à quel point les questions de forme, et aussi de confiance en soi, sont importantes pour réussir ses études…

P.L., Rédaction de Mémoire de Licence 3, Univ. Paris-Diderot


 » Travailler en coaching m’a beaucoup aidée dans ma recherche de stages en Licence 3 et Master 2. Il y avait plusieurs expériences que je ne savais pas comment mettre en valeur, comme par exemple les jobs d’été qui n’ont -croyais-je- pas grand-chose à voir avec l’avenir professionnel. Le coaching m’a permis de comprendre les qualités que ces expériences révélaient : j’ai pris conscience que chacune de mes expériences, sans exception, m’avait apporté quelque chose.
Grâce ce travail j’ai été parfaitement à l’aise et capable de présenter mon CV à mon avantage dans mes entretiens.
Quant au bilan des compétences, on a souvent l’impression, surtout quand on est jeune et qu’on n’a pas encore travaillé dans son domaine d’études, que son CV est hétéroclite et « hors-sujet ».
Grâce au coaching, j’ai pu déterminer la cohérence de mon parcours et les deux ou trois domaines de compétences qui ressortent le plus.
Il m’a également m’a permis de relever les aspects de ces domaines qui me plaisent particulièrement, et pourquoi. Cela paraît simple, et on pense tous avoir une idée plus ou moins précise de ce qu’on aimerait faire. Pourtant, grâce à un regard extérieur et compétent, il arrive qu’on réalise que certaines facettes de la profession que l’on vise nous rebuteraient en fait fortement. Le coaching nous aide à nous orienter vers l’activité qui nous correspond le mieux, dans toutes ses aspects.

E.P., Recherche de stages, Univ. de Savoie

» Le coaching  m’a permis de préparer mes candidatures de Master 2 (lettres et entretiens de sélection) en filières très sélectives (500 candidats pour 27 places), dans un cursus de Management à la Sorbonne.
Les séances m’ont permis de comprendre les exigences d’un entretien de sélection et et de me projeter en situation.
Nous avons mené toute une réflexion sur la construction de mon projet professionnel, de la posture à adopter lors de l’entretien, des mots à poser, et cela m’a permis d’arriver aux entretiens bien préparé, et avec la confiance nécessaire pour démontrer avec conviction que j’avais ma place dans la promotion.
J’ai ainsi été admis dans la promotion de mon choix.

A.P., Candidature Master 2, Paris-Sorbonne